Prochain Rendez-vous : Journée d’étude le 6 novembre 2014 « Le genre des signatures »

« Le genre des signatures »Journée du 6 novembre

Maison de la recherche, 28 rue Serpente (M° Odéon) , Salle D035

La signature comme marque d’auctorialité est aussi inscription d’autorité – publier sous son nom, c’est assumer la responsabilité de ce qui est publié, c’est se donner pour une « autorité » et c’est aussi se donner pour celui ou celle qui peut autoriser l’usage fait de la publication. Nombreuses ont été et sont les stratégies de brouillage et de masquage de la signature, qui produisent des effets de brouillage de la figure de l’auteur et de son autorité. Comment les questionnements sur le genre infléchissent-ils la problématique de l’auctorialité et de la signature quand celle-ci est partagée, dissimulée ou démultipliée et que ce partage ou cette dissimulation produisent des effets de passages d’un genre à l’autre, des effets d’indétermination ou de problématisation du genre ? Qu’il s’agisse de pseudonymes, de faux noms, d’hétéronymes, ou de signatures partagées, c’est à partir de la question de la signature auctoriale, posée en termes genrés, que dans une perspective largement diachronique nous souhaitons explorer ces partages et passages d’autorité, qui sont autant de mises en question du genre sexué et du statut de l’auteur.

9h30-9h45 : Accueil des participants

9h45h : Ouverture

Session du matin : Présidents de séance : Frédéric Regard et Anne Tomiche (Université Paris Sorbonne)

10h-11h : David Martens (Littérature française, Université de Louvain) « Pseudonymie et différence sexuelle. Un mode de signature minoritaire »

11h-12h: Anne Rouhette (Littérature anglaise, Université Blaise Pascal) « ‘By a Lady’, signature genrée ? »

12h-13h : Hélène Barthelmebs (Littératures francophones, Université Paul-Valéry – Montpellier 3) « ‘Signé du nom de’. Les créations littéraires et les masques dans  les correspondances d’Alice Rivaz »

13h-14h: buffet

Session de l’après-midi : Présidente de séance, Martine Reid (Université de Lille 3)

14h- 15h : Elisabetta Simonetta (Études italiennes, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) « Le paradoxe de l’authenticité dans les Lettere di molte valorose donne (1548) de Ortensio Lando

15h-16h : Alexandra Bourse (Littérature comparée, Université Paris-Sorbonne) « Claude Cahun, un auteur : travestissements et crise de l’auctorialité dans Aveux non Avenus »

16h-17h : Chloé Chaudet (Littérature comparée, Université Paris-Sorbonne)  « Signature et auctorialité voilée chez Assia Djebar »

Coordination : Frédéric Regard, Martine Reid et Anne Tomiche

Pour tout renseignement, s’adresser à :

Frédéric Regard : flook@orange.fr

Anne Tomiche : tomicheanne@gmail.com